Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
Winky - alaune

Winky – Un robot éducatif pour apprendre la programmation

Partagez sur

En début d’année dernière, nous vous présentions Winky lors de sa campagne de financement participatif sur Ulule. Par la suite nous avons eu la chance de pouvoir interviewer plusieurs personnes de la start-up Mainbot ayant fabriquée le petit robot éducatif à destination des enfants de 5 à 12 ans, Frank Boyer, producer et game designer, Inés Sánchez, développeuse gameplay et Karama Sriti Guimbal, ingénieure en robotique. Un peu plus d’un an après sa sortie, nous avons eu la chance de pouvoir prendre en main Winky pour nous faire une idée de ses capacités.

 

Il robot très mignon

Un robot très mignon

Programmer n’est pas coder

Le concept de programmation

Bien évidemment, Winky ne propose pas à nos chers enfants d’aligner des phrases de code remplis de balises et autres points virgules.

Via votre téléphone ou votre tablette, l’application Winky App propose une interface simple “drag and drop”, ou en bon français “glisser déposer”, et un accompagnement pas à pas pour créer différents jeux dans son mode “Défis”. Certains ne demanderons que 2 tuiles mais d’autres une dizaine quand les plus avancés seront aux alentours de la trentaine.

Quand vous vous serez fait la main avec ces défis, il n’est pas obligatoire de tous les faire, il vous sera possible d’utiliser le mode “Créatif” qui laissera libre cours à votre imagination ou celle de votre enfant.

Ce à quoi cela ressemble concrètement

Une ligne de commandes s’affiche sur votre écran, à chaque bout se trouve une case verte, définissant l’action de démarrage du jeu et une rouge, pour l’action de fin, les deux séparées par des cases blanches. Afin de remplir ces dernières, vous disposez de bon nombre de possibilités divisées en onglets thématiques :

  • “Tête”, “Oreille”, “Yeux” et “Sons” permettent de définir une action réalisée par Winky, tourner la tête, les oreilles, afficher quelque chose avec ses yeux ou faire un bruit de contentement ou de tristesse.
  • Les “comportement” regroupent également des réactions de Winky mais sont déjà définies, montrer sa joie, faire semblant de dormir, etc.
  • La catégorie “Capteurs” réunit les tuiles dites “de vérification”, elles correspondent à en attente de Winky, comme le fait d’attendre quelques secondes, que quelqu’un appuie sur sa tête ou de détecter un élément devant son capteur.
  • Les “fonctions” permettent d’ajouter de nouvelles lignes de commande, vous pouvez renvoyer facilement vers l’une de ces lignes et même le faire de façon aléatoire.
  • Et enfin, les “utilitaires” sont des actions prédéfinies, utiliser des variables, afficher chiffres et lettres, ou des jeux déjà présents pour vous aider dans vos premiers pas, le tourniquet, la patate chaude et autres.
Voici un exemple de programme. Dans celui-ci, Winky montrera une direction avec ses yeux, au joueur de déplacer Winky dans cette direction grâce au gyroscope.

Voici un exemple de programme. Dans celui-ci, Winky montrera une direction avec ses yeux, au joueur de déplacer Winky dans cette direction grâce au gyroscope.

 

Quelques limites à la liberté

Si l’idée en elle-même d’avoir un petit robot que l’on peut programmer est très alléchante, le produit encore jeune comporte certaines limites.

Il ne vous est possible de lancer qu’un programme à la fois. Afin de lancer une application, il vous faudra aller sur l’éditeur de celle-ci, appuyer sur la tuile verte marquant son démarrage puis d’effectuer l’action de début de programme. Ceci oblige donc le joueur, ou un accompagnant, à devoir toujours avoir le téléphone ou la tablette relié à Winky sous la main pour changer de programme. Il aurait été plus agréable d’avoir un mode permettant de configurer le lancement de plusieurs jeux différents selon l’action réalisée avec Winky.

Notre cher petit robot ne possède pas d’intelligence artificielle poussée. Par IA j’entends une réaction selon une panoplies d’actions programmées et que l’on peut réaliser à tout moment. À la place, Winky attend une seule et unique action définie pour continuer le programme.

Le manque de contenu peut également être un frein, on ne peut pas faire “ce que l’on veut”, de nombreuses actions sont possibles, mais peuvent rapidement tourner en rond. Le matériel aussi a ses limites car, par exemple, Winky ne possède pas de roues, limitant ainsi ses capacités.

Mais tout cela pourra être changé avec le temps, car Mainbot développe en permanence des ajouts pour son petit robot. Si vous possédez un Winky, celui-ci pourra être mis à jour via l’application mobile et tablette. De nouveaux jeux, et donc possibilités, arrivent presque chaque mois, un mode “avancé” devrait être bientôt proposé, des packs d’accessoires pour personnaliser et ajouter des fonctions, comme les roues, devraient également arriver.

Winky - défis

Le mode défis propose de nombreux tutoriels pour créer pas à pas des programmes

 

Faut-il craquer et accueillir Winky chez soi ?

Malgré les quelques défauts cités plus haut, Winky saura occuper un enfant pendant de longues heures. La construction des programmes est simple, efficace et didactique. De plus, il vous est possible de télécharger des applications de la communauté pour y jouer sur votre robot.

L’idée à retenir est que Winky est un excellent jeu-jouet pédagogique et divertissant, même si tout n’est pas possible avec, ses concepteurs font tout pour l’améliorer et augmenter ses capacités. Un bon cadeau de Noël pour un enfant aimant apprendre en jouant.

Tags

Partagez sur

Ephrem

Je suis un papa gamer avec plus de 20 ans de bagages vidéo-ludiques et ai envie de partager avec vous ma passion pour les jeux.

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Winky – Un robot éducatif pour apprendre la programmation”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *