Sign in to follow this  
  • entries
    2
  • comment
    1
  • views
    294

"The Sword of the Stranger" (Sutorenjia Mukō Hadan), ou comment faire un des meilleurs Jidaigeki en animation.

Sign in to follow this  
ryden56

159 views

Je vais essayer d'alterner les critiques entre les films que je conseille et les films a éviter tout en restant le plus constructif possible dans les deux cas.

Donc après avoir parlé du MCU il est temps de parler d'un genre complètement différent : les animés japonais. Alors attention, a tous les fans de Naruto, One Piece et autre Bleach ... je parle de petites pépites de l'animation japonaise dont le film "The Sword of the Stranger" (Sutorenjia Mukō Hadan en version japonaise) , un film Jidaigeki (pour les plus curieux, c'est le nom que l'on donne aux films de Samouraïs ... et petite anecdote c'est pour cela que les guerriers armés de sabre laser de Star Wars se nomment les Jedi  : Jidaï Geki :) voila maintenant vous pourrez vous la péter en société) réalisé par Masahiro Ando en 2007.

Le film se déroule pendant la période Sengoku du japon (Attention le premier qui me sort "Ah comme dans Dragon Ball !" il sort directe) période trouble pendant laquelle l'archipelle Japonaise est en guerre contre l'Empire Chinois. Durant cette ère de bataille un Ronin (Samouraï sans maitre) du nom de Nanashi (Celui qui ne porte pas de nom) va se nouer d'amitié avec un jeune garçons poursuivi par des assassins dans un but obscure.

Je ne spoilerais pas plus car les retournements de situations font tout l'interet de ce film, comprendre les personnages pour mieux apprécier leurs dilemmes et leurs choix, en particulier ceux de Nanashi. L'écriture est donc l'une des grande force de ce film mais il est aussi appuyé par deux autres énormes points forts, le premier étant l'animation. Punaise c'est c'est magnifiquement animé, et pour cela on peut remercier le Studio Bones (a l'oeuvre sur la Série Full Metal Alchemist) qui montre que quand on leur donne un bon budget et bien les animateurs peuvent vous sortir de vrais plans a la mise en scène inspiré grâce aux magnifiques décors peint a l'aquarelle.

Pour les amateurs/amatrices d'action : les combats sont magnifiquement chorégraphiés et possède une classe électrisante qui provoquera une petite poussée d'adrénaline a chaque coup d'épée. Mais dire que Sword of the Stranger n'est qu'action ça serait mentir, les dialogues et autres moments plus calme sont supportés par une musique tantôt envoûtante, tantôt ultra rythmée. J'avoue que mon petit morceau préféré restera "Ihojin No Yaiba, Deai, Aganai No Yuki" / Le thème de la bataille finale. Comment ne pas être emporté par une musique qui possède autant de classe et une des plus belle envolée héroique. C'est simple : écoutez ça pendant une partie d'un de vos jeux d'actions et vous allez vous sentir pousser des ailes.

Pour faire simple : Sword of the Stranger est un incontournable de l'animation japonaise moderne. Et a juste titre puisque le film a récu plusieurs prix dont celui du meilleur film au Festival Fantaspoa et plusieurs mentions dont celui du meilleur film au Festival International du film d'animation d'Annecy.

"Itami auroga iketiru sa seru" - Nanashi

 

Sign in to follow this  


0 Comments


Recommended Comments

There are no comments to display.

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now