Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
Test Inmost - image de fond

Inmost – Quand le pixel-art rencontre la narration cryptique

Inmost Plateforme

Partagez sur

Que ce soit Braid, Spelunky ou encore Splosion Man, la fin de la première décennie du siècle a offert de nombreuses pépites sur le marché du jeu indépendant. S’il y a un jeu qui m’a marqué à l’époque, c’est bien le Limbo des danois de Playdead. Si plusieurs jeux tels que Inside ou encore Little Nightmares ont surfé sur cette vague du platformer à énigmes, aucun d’eux n’a d’après moi atteint l’émotion que m’avait procuré Limbo. J’ai récemment pu tester Inmost, premier jeu du studio lituanien Hidden Layer Games, sorti d’abord en exclusivité sur Apple Arcade avant d’atteindre nos PC et Switch il y a quelques jours. Je vous en donne mon avis en quelques lignes.

 

L’obscurité à tous les niveaux

Inmost n’est pas un jeu à mettre entre toutes les mains. Relatant les aventures liées de trois personnages, le jeu de Hidden Layer Games aborde des thèmes sombres et rares dans le monde vidéoludique. Aucune violence graphique n’est à noter ou presque, mais les sujets abordés tournant autour de la famille et de la mort sont prenants et déchirants. Conte noir et envoûtant dicté par une narration cryptique sobre, Inmost aborde donc des thèmes particulièrement sombres mais amenés très intelligemment et entraînant une grande empathie autour des personnages jouables.

Le joueur contrôle trois personnages à tour de rôle. Ces trois héros, étant bien distincts, permettent au jeu de renouveler son gameplay régulièrement. On passe d’un samouraï proposant des phases d’actions aux contrôles d’une petite fille frêle, permettant la narration autour d’énigmes simples avant de prendre en main un homme barbu faisant face à des énigmes plus retorses. Vous passerez donc rapidement d’un personnage à l’autre afin de découvrir les secrets d’un château peu accueillant. Si certaines scènes de fin de jeu tirent quelque peu en longueur, la grande majorité du jeu est parfaitement rythmée.

Test Inmost - vieux

Les dangers sont multiples dans ce château mystérieux

 

Le pixel-art dans son plus bel apparat

Pour peu que vous ne soyez pas totalement réfractaire au pixel-art, Inmost est un jeu superbe. Les environnements sombres créés autour d’une direction artistique excellente sont magnifiés par des jeux de lumière impressionnants. Le sound-design n’a rien à envier aux graphismes. Discrète mais toujours à propos, la bande-son d’Inmost permet au joueur de s’investir encore davantage dans cette aventure poignante (un casque étant conseillé par les développeurs pour profiter du jeu au mieux).

Test Inmost - gamine

Les jeux de lumière sont magnifiques

Si la durée de vie de Inmost n’est pas immense (cinq petites heures de jeu en suivant le rythme proposé et en ne passant pas les scènes narratives) et que sa rejouabilité est quasi-nulle, il fait partie des jeux pour lesquels il est difficile de lâcher la manette une fois lancé. Comme expliqué précédemment, le rythme du jeu est parfaitement maîtrisé et l’envie de connaître la conclusion de ce conte surplombe aisément ses quelques défauts.

Inmost n’est pas parfait. Il semble tout d’abord que les développeurs lituaniens aient manqué de confiance en leur création (peut-être dû à leur statut de rookies sur le marché). La majorité des énigmes ne risquent en effet de ralentir que les joueurs les moins habitués au genre. Un manque d’audace de la part des développeurs ou un souhait de leur part de ne pas frustrer le joueur et lui permettre de suivre le rythme de la narration ? Difficile de répondre à la question. Il n’empêche, ne vous attendez pas à vous retourner les méninges plusieurs heures sur une énigme.

La fin du jeu, enfin, si elle reste satisfaisante et intéressante semble en désaccord avec le choix de narration du jeu utilisé. Les idées et émotions exprimées jusque-là de manière intelligente par des métaphores et messages cachées sont brusquement abandonnées pour une fin bien plus explicite. Une soudaine prise par la main du joueur qui surprend et déçoit même quelque peu. Si bien que je me suis demandé si l’éditeur n’était pas rentré dans la réflexion.

Test Inmost - guerrier

Le guerrier vous permettra de vous venger de ces ombres effrayantes

 

Inmost rate la perfection par simplicité

Si quelques choix étonnants des développeurs font que Inmost ne peut, à mes yeux, décrocher une note maximale, le jeu développé par les lituaniens de Hidden Layer Games est un bijou. Doté d’une direction artistique proche de la perfection, d’une narration prenante et impeccablement rythmée, Inmost fait partie des jeux qui marquent le joueur et nous rappellent que le jeu vidéo est un art permettant de procurer beaucoup d’émotions avec très peu de moyen au premier abord. S’il est difficile d’exprimer les émotions que j’ai pu ressentir au cours de ma traversée de l’œuvre, je ne puis que vous conseiller de tester ce jeu disponible à moins de 15 Euros.

Retrouvez ce jeu au meilleur prix chez notre partenaire, GoCleCD.fr

Tags

Partagez sur

Matthes

je suis Matthes, rédacteur sur le site et fan de Nintendo de la première heure ou presque. Ayant principalement fait mes armes de gamer sur les différentes versions de Mario Kart et Smash Bros, mes occupations vidéoludiques sont aujourd'hui plus variées. Si elles tournent toujours principalement autour de l'univers de notre plombier préféré, de nombreux jeux indépendants tels que The Binding of Isaac, FTL : Faster Than Light ou encore Rimworld font dorénavant partie intégrante de mon quotidien de joueur.

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Inmost - Quand le pixel-art rencontre la narration cryptique”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *