Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
LOOK INSIDE - TEST - COVER

LooK INside – Un membre de la famille

Dans le paysage vidéo-ludique modelé à base de grosses productions et de budgets pharaoniques, certains titres indépendants tirent leur épingle du jeu tout en délicatesse et simplicité. LooK INside est de ceux-là ! Le premier chapitre du jeu d’Unexpected Studio, paru depuis le 22 janvier 2020 sur Steam, a atterri avec les bras chargés de douceur et de poésie. Est-ce suffisant pour saisir les joueurs d’émotions ? Regardons à l’intérieur de son gameplay et de son univers pour le savoir !

 

– Pour vous procurer LooK INside, rendez vous sur La Page Steam du Jeu !

 

 

Point’N’Feel

Comment expliquer LooK INside et son concept difficile à percevoir au départ ? Le soft se présente sous la forme d’un point N click épisodique dénué de narration (au premier abord seulement !) dans lequel nous incarnons Manon, une jeune fille qui au détour d’une visite au grenier, découvre un carnet de souvenirs des membres de sa famille. Sans plus de familiarité, le joueur se retrouve à observer les tranches de vies des protagonistes et d’essayer de savoir qui est qui, de comprendre les événements qui les ont touchés et qui les ont construits.

Le but du jeu est lui même difficile à percevoir : nous ne sommes pas dans un jeu d’enquête criminelle, ni dans un visual novel. L’objectif dans LooK INside n’est autre que de découvrir la psyché de nos proches que l’on ne connait que de loin. Bien qu’il soit déstabilisant, au début de l’expérience, d’errer sans but réel dans différentes pièces de la maison familiale, le jeu se révèle petit à petit. Le titre revêt l’apparence d’une expérience visuelle dans laquelle la narration, méticuleusement maîtrisée, passe à travers la découverte de petits détails sur les personnes que l’on observe qui se cumulent pour former un portrait global dont une partie est laissée à l’interprétation et la discrétion du joueur.

 

LOOK INSIDE TEST 1

 

Cette simplicité très relaxante on la retrouve autant d’un point de vue visuel que sonore. Le soft est entièrement réalisé avec une 2,5D sobre et élégante. On perçoit très clairement que LooK INside possède un style artistique qui lui est propre et dont le sound design fait parfaitement écho. La musique de LooK INside peut être élogieusement comparée avec celle de Life Is strange : un doux mélange de notes de guitare sèches et de basse qui lui confère une ambiance détendue et chaleureuse. L’ensemble fonctionne parfaitement bien, cela souligne la cohérence artistique dont ont fait preuve les membres de l’équipe et l’harmonie globale du gamedesign global du titre.

 

LOOK INSIDE TEST 5

 

Un gameplay à la fois classique et inattendu

Côté Gameplay, le titre s’aborde de manière très classique, à cheval entre le jeu d’objet caché et le jeu d’éveil à la curiosité. Néanmoins le jeu regorge de centaines d’interactions avec le décor qu’il nous faudra dénicher et comprendre. On peut par exemple trouver de nombreuses énigmes dénuées d’interface, des petits casse-tête qu’il nous faut appréhender seul et qui mènent parfois à la découverte d’indices qui viendront compléter les portraits des protagonistes. Ces portraits nous aideront ensuite à reformer l’arbre généalogique de Manon, et de mieux cerner les rapports existants entre les membres de cette famille qui ont chacun une histoire et un vécu particulier à révéler.

Sans trop en dire, les différentes interactions possibles avec les éléments du décors parviennent à surprendre avec beaucoup de poésie parfois. On retrouve à certains moments une âme d’enfant à jouer avec les céréales en forme de lettres dans notre bol de lait, ou notre côté de fouineur, à lire les emails d’un de nos proches pour comprendre qu’il aime les concerts et les voyages. Pour ne citer que quelques exemples. Le joueur est donc poussé à fouiller chaque recoin et de jouer les petites souris invisibles, pouvant être témoin de chaque détails de la vie d’inconnus.

 

LOOK INSIDE TEST 2

 

Comme dans un livre ouvert

LooK INside ne fait pas dans le voyeurisme, il s’amuse simplement avec notre propre soif de curiosité à deux niveaux distincts. La curiosité primaire d’abord : cliquer à différents endroits du décor déclenche des petites animations et des sons. Différentes interactions, par petites touches discrètes dans l’ensemble mais qui vont satisfaire notre goût de la curiosité, tant elles sont poétiques et inattendues. Puis en second lieu, notre curiosité profonde, on recherche des traces ou des indices nous en révélant plus sur les protagonistes, leurs personnalités et leurs liens entre eux. La petite curiosité cède sa place à une véritable envie de connaître chaque intervenant et qui parvient à se transformer en empathie.

Le jeu sait donc aisément et avec douceur stimuler notre plaisir de la découverte, quel que soit notre âge ou notre profil de joueur. Ainsi, les premiers instants où l’on se sentait perdu, se transforment en douce confiance et en un attachement véritable entre les membres de cette famille dont on apprend, sans nous en rendre compte, à faire partie. C’est en tout cas l’impression que le jeu arrive à nous laisser après quelques heures de jeu. On se familiarise avec son ambiance et la liberté qu’il nous offre avec son absence d’objectif scoré et de quête clairement définie et on y prend goût, indéniablement.

 

LOOK INSIDE TEST 4

 

Un premier chapitre captivant

Le joueur joue à Look INside, mais c’est finalement le titre qui joue avec nous. Sans même le voir venir, il nous prend doucement par la main et il nous ouvre ses pages vers ses personnages et les personnalités que l’on découvre à mesure que l’on veut bien s’y plonger. C’est en essayant de lire en LooK INside lors de la rédaction de ces lignes, que l’on s’est aperçu que c’est lui qui lisait en nous et qu’il le faisait avec une délicatesse et une simplicité déconcertante. Bien plus qu’un livre ouvert sur des personnages, c’est une porte qui nous dévoile ce qui fait de chacun de nous des êtres humains.

Bien que l’on peut reprocher au soft de ne durer que quelques heures (Le jeu est en effet au format épisodique), cette expérience reste intense malgré son rythme léger et relaxant. Ce que l’on reproche, finalement ce n’est pas sa durée de vie, mais c’est de nous laisser orphelin d’une histoire et d’une famille dont on est finalement parvenu à se sentir proche….jusqu’au prochain chapitre. Le travail d’Unexpected Studio sur son dernier titre est particulièrement touchant et on perçoit que les équipes sont véritablement en train de construire leur identité et d’imposer une marque de fabrique très personnelle. Attendre la suite va être long !

LOOK INSIDE

Envie de connaître les autres travaux d’Unexpected Studio ? Découvrez notre preview sur As Fas As The Eye, leur prochaine production ainsi que notre interview du studio !

Tags

Partagez sur

Pargonis

Tombé dans le jeu vidéo depuis tout petit, j'ai connu Kirby avant qu'il ne devienne rose, une époque ou Sonic ne savait pas encore parler et où les micro-ordinateurs étaient les consoles de jeu du futur. Grand fan de Nintendo à la base, mais joueur acharné sur tous les supports possibles, j'offre ma plume au service de l'art vidéoludique sous toutes ses formes. J'aime analyser, spéculer, rager, écrire tout un tas de choses et partager ma passion à chaque occasion. Parfois ronchon et de mauvaise foi in-game mais souvent grozours à l'écrit.

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “LooK INside - Un membre de la famille”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *